• La Bourgogne se convertit au “flexibio”

    Il y a 7 jours - Par Terre de Vins

    "On ne peut pas se permettre de tout perdre" : le bio prend enfin racine dans les vignes de Bourgogne. Mais, tributaires d'un climat humide propice aux maladies, de nombreux producteurs entendent rester flexibles pour revenir au "chimique" si la récolte est menacée.
    Dans la cave voutée à la lumière ténue, les meilleurs Meursault, Puligny Montrachet et autres Corton à plusieurs centaines d'euros la bouteille vieillissent parmi les effluves prometteurs de la part des anges. Peu a changé en trois siècles d'existence de Bouchard Père et Fils, à Beaune , mais bientôt, ce sera du vin bio...
    Lire la suite ...